Recherche
3ème Session ordinaire du Conseil Régional du Cavally aura lieu les jeudi 08 et vendredi 09 décembre 2016 à partir de 10h, au foyer des jeunes de Bloléquin.       Le Ministre Dagobert BANZIO, Président du Conseil Régional du Cavally, invité sur le plateau de l'émission Matin Bonheur, le vendredi 09 septembre 2016        Festival Régional 2016 des "Glae" Masques, à Tinhou Département de Bloléquin du 01 er au 06 août 2016 à Tinhou. La Réconciliation par la culture.       


Présentation de la Région du Cavally











SITUATION GEOGRAPHIQUE


Située à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, la Région du Cavally occupe la zone frontalière avec le Libéria sur plus de 150 km dont une grande partie est matérialisée par une frontière naturelle le fleuve Cavally qui sépare les deux pays. De part et d’autres de la frontière se sont les mêmes populations autochtones d’ethnie GUéRéS. Les Régions frontalières de la Région du Cavally sont :

  • Au nord, la région du TONKPI (DAN, TOURA) ;
  • A l’Est, la Région du GUEMON (Wê) et de la NAWA (Bété et BAKOUE) ;
  • Au Sud, la Région de SAN PEDRO (BAKOUE, NEO et KROUMEN ;
  • A l’ouest par le Libéria comme indiqué ci-dessus

La Superficie de la Région du Cavally est de 11 376 km2. Elle comprend quatre Départements : BLOLEQUIN, TAI, TOULEPLEU et GUIGLO le Chef-lieu de la Région. La ville de GUIGLO ou « Guinglo » qui signifie village du pardon, de la paix et de la raison en langue Wê est située à 528 km d’Abidjan et à 273 km de Yamoussoukro qu’on rallie par plusieurs axes revêtus. La région présente d’immenses plaines, de nombreux et larges bas-fonds et des collines. L’altitude moyenne est de 300 m et la végétation est de type forestière dense et humide. La région dispose de 7 aires protégées :
  • Forêt classée du GOIN-DEBE (133 170 ha) ;
  • Forêt classée du CAVALLY (64 200 ha) ;
  • Forêt classée du SCIO (88 000 ha) ;
  • Forêt classée SANTE ;
  • Ainsi que le Parc National de TAI (3500km2) qui est la réserve la plus protégée.

Le climat est de type subéquatorial, généralement chaud et humide. Quatre saisons sont généralement différenciées :
  • Une grande saison sèche de décembre à mars ;
  • Une grande saison des pluies d’avril à juillet ;
  • Une petite saison sèche d’août à septembre ;
  • Une petite saison des pluies d’octobre à novembre.
La région est abondamment arrosée par plusieurs cours d’eau : N’ZO, DOUI, NIKLA, GOIN, SCIO, DEBE, ZE.



DONNEES DEMOGRAPHIQUES


La Région du Cavally est une Région de forte immigration 36% de la population est d’origine étrangère, essentiellement de la sous-région contre 26% au plan national. Seules les ex-Régions du Moyen Comoé, du Sud Comoé et du Bas Sassandra dont les taux étaient de 43% dépassaient l’ex-Moyen Cavally en la matière. Le nombre d’habitants estimé à 310 956 personnes en 1998 pourrait être d’environ 550 000 personnes en 2014 :


DEPARTEMENTSSUPERFICIE (Km²)POPULATIONS
RGPH 19982013
GUIGLO
Sous Préfectures :
GUIGLO, NIZAHON, KAADE ET BEDI GOAZON
3 256 112 746 200 000
BLOLEQUIN
Sous Préfectures :
DIBOKE, DOKE, TINHOU ET ZEAGLO
2 962 93 758 160 000
TAÏ
Sous Préfectures :
TAÏ et ZAGNE
4 346 53 860 100 000
TOULPLEU
Sous Préfectures :
TOULEPLEU, PEHE, MEO, BAKOUBLY, TIOBLY et NEZOBLY
812 50 592 90 000
REGION DU CAVALLY 11 376 310 956 550 000


Les populations autochtones vivant dans la Région du Cavally sont des GUERES du Cavally (agriculteurs, chasseurs et planteurs) auprès de qui ont retrouve des GUERES du GUEMON (réfugiés de 2002 et 2010-2011).
A côté des populations autochtones, nous retrouvons aussi des allochtones constitués de :

  • BAOULES (planteurs cacao),
  • YACOUBAS (planteurs cacao),
  • MAOUS (commerçants, planteurs et transporteurs),
  • SENOUFOS (planteurs cacao),
  • ODIENNEKAS (commerçants et transporteurs),
  • LOBIS (planteurs cacao),
  • Et GOUROS (planteurs cacao).

La communauté étrangère est composée, dans l’ordre d’importance des effectifs, de :
  • Burkinabés (majoritaires),
  • Libériens,
  • Maliens,
  • Guinéens,
  • Et des ressortissants des autres pays de la CEDEAO.
La vie culturelle en pays Wê est beaucoup marquée par les masques : festivals des masques (KOUI et GLA) et les danses.



DONNEES ECONOMIQUES


Les principales activités économiques exercées sont :
  • L’agriculture de rente : Cacao, Hévéa, Café, palmier à huile et colatier ;
  • L’agriculture vivrière : riz, maïs, manioc, bananes Plantin et douce, igname, taro, patate ;
  • Les cultures maraichères : aubergine, piment, gombo, laitue, haricot.
  • La pratique d’élevage traditionnel : bovin, ovins/caprins, porcins, aviculture.
  • La pêche traditionnelle et la pisciculture.
  • Les usines implantées sont celles: du bois (THANRY à GUIGLO), de la transformation du caoutchouc (Compagnie Hévéicole du Cavally (CHC) à ZAGNE).
  • Sous- sol riche en minerais : or et diamant.